Ces deux compositions proposent dans un cas une surface blanche et dans l'autre une surface noire aux courbes apparemment semblables mais de conceptions fort différentes en réalité. Silhouette stylisée d'un mouton et en même temps cape de Batman, la figure s'offre aussi sur un fond uni comme un volume, cheval d'arçons sur trois pieds et muni d'un étrier... La diversité des matériaux utilisés renforcent la complexité des motifs, conçus pour perturber la vision du spectateur, tenté au premier abord par des analogies simplistes. Les figures noire ou blanche illustrent également cette volonté de sculpter à plat en quelque sorte, au moyen de textures qui mettent en lumière par leur densité satinée ou qui matifient par leur velouté, créant ainsi l'illusion du relief ou de la cavité. (A-M. D)

 

 

Phantoms of Paradise, 2014

Cuir, mine graphite, calque

50 x 70 cm

 

 

Phantoms of Paradise, 2011

Cuir, mine graphite, calque

50 x 70 cm

 

Crédits photographiques : Isabelle Pellegrin