Jean Bonichon vu/e par Yannick Miloux

Quelques pistes dans le parcours de Jean Bonichon

A partir de détails repérés dans un contexte d’intervention, Jean Bonichon développe des réponses visuelles - qu’elles soient photographiques, filmiques ou déployées dans l’espace - sous forme d’objets, de sculptures, d’environnements où le langage a une place primordiale. L’élaboration de son langage plastique trouve souvent des échos sonores et vocaux. Elle peut être également influencée par des rencontres ou des associations de mots, d’idées, des calembours où les rapports texte/image nous entraînent dans des champs inconnus.

 

Dans Lecture Gargarythmique, l’artiste juché sur un tabouret déclame un texte avec la tête relevée. Micro en hauteur, un papier dans la main gauche, il performe avec un peu d’eau dans la bouche de façon à provoquer des sonorités dont il donne le détail dans une notice explicative. On ne se privera pas de relier cette performance à toute une généalogie depuis Dada et les Ultralettristes jusqu’aux inventeurs de la poésie sonore moderne. Cependant, et c’est en fin de notice qu’on trouve cette élégante ...

afficher :