LES LELICHON, 2020

série de 9 sculptures réalisées dans le cadre d'une collaboration entre Lidia Lelong et Jean Bonichon*

avec le soutien de CTM87 (Bersac-sur-Rivalier), Atelier Gingko Cuir (Saint-Sulpice-Laurière), Nicolas Lamielle (Peyrat-le-Château)

Le nom de famille de la série est issu de la contraction des noms des artistes

 

La résidence « La croisière de l’art » est portée par le FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec la commune de Saint-Sulpice-Laurière dans le cadre du programme « Vacances apprenantes » mis en place et financé par le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, du Ministère de la Culture et de la DRAC Nouvelle-Aquitaine.

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

 

Étrangers à Saint-Sulpice-Laurière, nous sommes accueillis en pays inconnu ; si, en arrivant, nous ne savons ce que nous allons faire, nous sommes certains de vouloir travailler ensemble.

Escalier chausse-trappe, bloc sanitaire en fuste, reproduction quasi grandeur nature d’un paysage exotique, poutres apparentes et barres de métro sur la porte, le chalet saint-sulpicien nous abritera ici le temps de « La croisière de l’art ».

Cette bâtisse en bois a été réalisée lors d’une collaboration entre l’École Boule de Paris et Lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin (construite pour un projet pédagogique par des lycées d’enseignements professionnels limousins). De la construction alambiquée (du fait des exercices juxtaposés), nous avons extrait des travaux d’étudiants pour agencer nos propres réalisations ; comme le gîte, La bavardeLe tartan Saint-sulpicienL’haltèropédeChaussé-glisséCinq minutes de vacanceMorri(s)kadoLe canap’à dosLa cartouchière à jalousie, seront, Selon l’humeur, des œuvres praticables. À échelle humaine, les pièces sont fabriquées en bois, métal et cuir, en collaboration avec des artisans du territoire. Les couleurs (le bleu, le jaune et le rouge) viennent souligner l’ambivalence plastique des objets imaginés. Pas vraiment utilitaires ni commodes, jupe, chaussures, sac à dos, et autres coiffes feront une occasion de séance d’essayage par les habitants présents le 26 septembre où chacun prendra son attitude propre avec les sculptures. Une série de photographies des expérimentations deviendra le répertoire de ces micro architectures portatives.

Lidia Lelong & Jean Bonichon, 11 septembre 2020, Saint-Sulpice-Laurière.

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

La bavarde (Serge Lelichon), 2020 

fuste de châtaignier, peinture acrylique, métal

150 x 88 x 75 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020  

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

Le tartan saint-sulpicien (Maryse Lelichon), 2020 
hêtre, métal, cuir

125 x 90 x 90 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

L’haltéropède (Jacques Lelichon), 2020 
placage chêne, peinture acrylique, métal

208 x 41 x 41 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

Chaussé-glissé (Gaston Lelichon), 2020 

sapin, peinture acrylique, cuir cousu main

47 x 40 x 20 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

Cinq minutes de vacance (Elton Lelichon), 2020 
placage chêne, peinture acrylique, photographie, miroir, métal

173 x 30 x 31 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   http://medias.dda-aquitaine.org/95-jean-bonichon/jean-bonichon_les-lelichon_le-morri-s-kado.jpg

Le Morri(s)kado (Les enfants Lelichon), 2020 
sapin, peinture acrylique

40 x 40 x 11,5 cm (chacun)

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

Le canap’à dos (Steve Lelichon), 2020 

frêne, peinture acrylique, cuir

82 x 40 x 16 cm (fermé)

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichon, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

La cartouchière à jalousie (Jean-Claude Lelichon), 2020 

peuplier, peinture acrylique, cuir cousu main

150 x 88 x 75 cm

 

 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020   Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020 

 

Jean Bonichon et Lidia Lelong, Les Lelichons, 2020

Selon l’humeur (Caroline Lelichon), 2020 

placage merisier, peinture acrylique, métal

77 x 50,5 x 38 cm

 

Activation performative : 


 

 

 

Crédits photographiques : Philippe Charly