• actualite de Pierre Labat
    Pierre Labat


    Solo show

    jusqu'au 23 décembre 2017

    Galerie snap.projects - Lyon

    > plus d'informations

     

    « [...] Si on s'approche des tiges d'acier, on se rend compte qu'elles tiennent contraintes, entre des épingles, puis pour certaines, posées l'une sur l'autre, très précisément. Le sel aussi, on pourrait dire qu'il est contraint, en équilibre chaque grain sur l'autre, enfermé dans ses limites orthonormées. Les images des mains c'est différent. Encore que, en reprenant la symétrie des figures dans les jeux de cartes, il y a aussi un équilibre; mais visuel. 

    D'une exposition à l'autre, d'un travail à l'autre, il n'y a finalement qu'un léger changement; de direction, de matériau, de position. Mais entre Space Between, de 2006, et le tapis de sel, il n'y a pas de grande différence : il s'agit d'espaces blancs, habités par une césure. [...] » Propos recueillis par Wemdy Tran Vao Glosecea