Anne-Marie Durou vu/e par Fabienne Alexandre-Chapin

Dans cette approche du travail d'Anne-Marie Durou, je m'appuie sur les oeuvres Fiction et Grande Mâche, ainsi que sur la série des Mercurielles. Ces pièces constituent les repères d'une recherche par ailleurs contenue dans la série de dessins Memento Mori et la série Cités. J'emploie à dessein le terme de recherche – quête de l’invention - car celle-ci s’exerce tout au long d’un parcours marqué par le compagnonnage de l'ingénieur et la richesse de l'intuition. L’œuvre contraint à regarder en face un monde en mutation dans l’expression de l’hybride et du bizarre, à procéder sans cesse à sa réévaluation. Et n’est-ce pas là l’actualité d’une œuvre que de donner à voir les mues du monde, de permettre de l’habiter grâce à de nouveaux voisinages.

 

Fiction1 réalisée en 1997, est fondatrice du travail d’Anne-Marie Durou : composée de multiples capsules - petites îles - celle-ci ne tient que par le rattachement d’un élément à l’autre. Fiction, ...

afficher :