Réaction, 2015

58 bougies en cire lithurgique coulées et moulées

hauteur 28 cm - 23 cm Ø - 4,79 kg

Réalisé en collaboration avec Dominique Robin à l'occasion de la Biennale de Melle

 

Dominique Robin et Florian de la Salle font oeuvre commune avec Réaction. Une installation qui illustre moins un « retour à la bougie » qu’elle n’offre à méditer sur l’atome et la durée, à la lueur de cheminées en cire liturgique (30% de cire d’abeille et 70% de paraffine) reprenant l’architecture des centrales nucléaires modélisée en 1974 par Claude Parent. Avec ses 58 bougies – comme les 58 réacteurs français – Réaction ouvre sur la durée de vie de l’architecture nucléaire (60 ans), celle des déchets (plus de 100 000 ans), la transition énergétique et la vie sur le territoire.

Extrait du catalogue de la Biennale de Melle, 2015. Texte de Dominique Truco.

 

> S'informer quant au protocole appliqué à la reproduction photographique des œuvres

 

 

 

 

 

Deux vues de l'installation, Biennale de Melle, 2015 :