Franck Eon vu/e par Amélie Pironneau

Franck Eon : les deux réalités de la peinture

Ici, des cercles rouges et bleus traversent des fonds monochromes noirs en se déployant le long d'une diagonale. Là, ils constituent le plan horizontal d'un espace de fuite qui emporte des éléments semblant appartenir à une architecture renversée. Là encore, le jeu de vide et de plein que produit leur découpe dans des assemblages de panneaux de contreplaqué peints, structure la surface en strates d'éléments géométriques.

Le cercle, motif récurrent dans les oeuvres de Franck Eon, peut être considéré comme la métaphore de sa démarche. La présence de cette circularité répond à sa conception de la peinture comme une pratique toujours à recommencer, toujours à reprendre.

Le cercle, à la fois comme boucle et comme ouverture.

C'est donc sur le mode de la répétition et de la variation, en opérant en permanence un retour sur ses travaux anciens, qu'il ouvre et explore des voies nouvelles pour la peinture.

Cette constante remise en jeu est une manière de rompre avec l'idée d'évolution linéaire défendue ...

afficher :