Glissements, 2015

Photographie couleur

110 x 150 cm

 

Glissements est la photographie d'un bâtiment en ruine qui se détache sur un ciel blanc, un bâtiment sans façades, dont on dirait que  la peau a été arrachée. L’intérieur de chaque appartement est visible et rappelle les alvéoles d’une ruche. Dans l'image, la déconstruction imminente de l’immeuble est accentuée par le décalage des couleurs - rouge, verte et bleue - rendu volontairement apparent. Une relation d'équivalence entre l’image et ce à quoi elle renvoie est ainsi établie. Le trouble dans l'image annonce l'effondrement du bâtiment et avec lui, celui des grands ensembles, et de leur utopie.

 

 

 

 

 

 

Crédits photographiques : Jean Brasille / Villa Arson Nice

 

Exposition L'Après-Midi, Villa Arson, Nice, 2015

Commissariat Mathieu Mercier