Grand Hôtel, 2013

Vues 3D

Conception réalisée en collaboration avec Pierre Labat dans le cadre de la commande publique autour du Tramway de Bordeaux

 

Si l’ancrage à mi-chemin entre sculpture et architecture de la fine structure d’acier de Grand Hôtel convoque les interventions paysagères et le minimalisme des oeuvres d’un Robert Morris, le choix des trois volumes et de leurs dimensions identiques rend hommage à une théorie de l’architecte danois Arne Jacobsen, auteur notamment en 1960 du SAS Royal Hôtel de Copenhague, un édifice dont les lignes pures se détachent toujours avec netteté dans la skyline de la ville 50 ans plus tard.

Passionné par l’acier qu’il travaille avec simplicité et rigueur, Jacobsen avait développé une théorie selon laquelle une boîte d’allumette ordinaire permettait de concevoir tous les bâtiments : posée à plat, elle devient école ou piscine, posée sur la tranche, elle devient groupe de logements ou hôtel de ville, enfin, debout, elle figure une tour ou un hôtel. Un même volume donc, pour trois types d’architecture bien marqués. Une quête de simplicité, un geste épuré et une pointe d’humour aussi, trois caractéristiques qui teintent nos travaux respectifs en dépit de nos différences de langage et qui nous ont donné l’envie de faire œuvre commune. Avec Grand Hôtel, nos chemins se croisent entre amour de l’architecture, poésie urbaine et désir de proposer une création à appréhender physiquement, à investir tous sens en éveil et qui appartient sans distinction à nos deux univers et aux personnes qui traverseront le lieu.