Jean-François Noble par Documents DDA avec Francis Deblock

afficher :Documents DDA avec Francis Deblock

Jean-François Noble vu/e par Hervé Brunaux

Noble cause

« Mon travail est inaccessible, comme l’art doit être inaccessible. » Le credo, sous forme de boutade provocante, ne signifie pas que Jean-François Noble situe ses œuvres dans des limbes hostiles au commun des mortels. Bien au contraire, il est conscient, jusqu’au bout de ses pinceaux ou de ses burins, de son inscription dans un environnement dont il ne saisira jamais, malgré son gargantuesque appétit de savoir, toutes les connexions. L’art est une élévation, un brouillage de pistes qui permet de se dépouiller de ses certitudes rationnelles pour se révéler à soi-même. Accidenter les chemins, superposer les codes, une étincelle malicieuse au fond de l'œil. Son intérêt de plus en plus prégnant pour les symboles alchimiques participe de cette quête d’un inconnu qui s’éloigne indéfiniment, au fil des degrés d’initiation.

 

Curieux de tout, réceptif aux signes invisibles de la nature, Jean-François nourrit sa perception exacerbée des conversations secrètes avec les éléments. « Les vieux discutent avec les ronces », disait son grand-père. Son œuvre, protéiforme et tellurique, poursuit un dialogue de plus en ...

afficher :Documents DDA avec Francis Deblock