La Force universelle, 1988

Acrylique et peinture vinylique sur papier, 134 x 94 cm



NobleForceUniverselle01

Collection du Fonds département d'art contemporain de Dordogne, Périgueux

Photographie : Bernard Dupuy


NobleForceUniverselle02

Collection du Fonds département d'art contemporain de Dordogne, Périgueux

Photographie : Bernard Dupuy


NobleForceUniverselle03

Collection du Fonds département d'art contemporain de Dordogne, Périgueux

Photographie : Bernard Dupuy


"Ces trois pièces, extraites de la série La Force universelle, présentent de nombreux éléments très caractéristiques de l’oeuvre de Jean-François Noble quant aux matériaux et à la technique papier de Creysse pour le support, première couche de peinture passée à la brosse, plusieurs touches de peinture au pistolet, puis travail a fresco dans la peinture humide. Le pendule est découpé dans du papier litho de Creysse et collé dans la peinture encore fraiche. Par ces divers procédés, l’artiste a créé des tons dont la matière, alliée aux couleurs volontairement sombres, plonge le spectateur dans un univers ténébreux. C’est le pendule par les éclats dorés et rougeoyants éclaboussant la toile qui semble l’irradier d’une lueur intrinsèque. Avec celle série, l’artiste a entamé se réflexion sur l’alchimie, grande source d’inspiration pour ses travaux futurs. L’omniprésence du pendule symbolise et matérialise l’attraction universelle, vérité partagée par tous, et se réfère directement à l’expérience de Léon Foucault qui fit la démonstration physique du mouvement de la rotation de la Terre. D'autres symboles, déjà présents dans d’autres oeuvres de l’artiste viennent renforcer cette notion d’universalitè utilisation du clou comme outil (l’artiste s’en sert pour dessiner) et comme objet symbolique, positionné ici de manière à baliser les sommets d’un triangle induit, utilisation de l’écriture grecque primitive à boustrophèdon (lignes allant sans interruption de gauche à droite et de droite à gauche), cette fois avec les chiffres du dé (de 1 à 6), positionnés au centre de la toile et dont l’addition (1+6, 2+5, 3+4) donne le chiffre 7, qui additionné lui-même 3 fois donne le nombre 21, correspondant aux 21 étapes qui mènent à la pierre philosophale."

Isabelle Delord, Extrait du Catalogue du FDAC (Fonds département d'art contemporain) de la Dordogne, collection 2003.


Noble1988ForceUniverselle04


Ah! Séparer le subtil de l'épais, 1988

Acrylique sur papier marouflé sur papier tendu sur contreplaqué, 133,5 x 94 x 5,5 cm

Collection du Frac Aquitaine, Bordeaux

Photographie : Dominique Fontenat