Laurent Le Deunff par Jérémie Gaulin et Lauren Huret

afficher :Jérémie Gaulin et Lauren Huret

Laurent Le Deunff vu/e par Damien Airault

Au premier abord, l’inspiration semble biographique, voire intime : Laurent Le Deunff n’aurait rien à prouver et ses souvenirs personnels, une petite pile de magazines de chasseurs, alliés à quelques éléments piochés dans la nature et dans les musées d’ethnologie, lui offriraient un répertoire d’images conséquent. Il prendrait comme point de départ un lot de motifs atemporels.

Son iconographie se rapprocherait, comme l’écrit Valérie Da Costa, d’un champ de références « populaires », proches d’un imaginaire commun, et loin de toute anecdote, narration forcée, ou prouesse de l’imagination.

On pourrait aisément en déduire une sorte d’instinct naïf, proche d’un Gauguin ou d’un Sérusier, alors qu’au contraire ses productions tissent un réseau complexe de pratiques et de centres d’intérêts, parfois antagonistes. Et elles nous orientent vers une attitude d’autant plus intrigante et libre qu’elle s’exerce à l’intérieur de cadres assez clairs.

En effet le travail de Laurent Le Deunff s’articule autour de deux pratiques différentes.

D’un côté, un ensemble de sculptures, dont la ...

afficher :Jrmie Gaulin et Lauren Huret