Prises de notes / Arpentages

 

Lorsque j'assiste à des réunions, des conférences, des rencontres, j'ai pris l'habitude de dessiner ce que je voyais et ce que j'entendais. Ces dessins, réalisés sur le vif, sont une sorte de cartographie subjective de ce qui se passe et de ce qui se dit. Anecdotes, idées, concepts, images, métaphores, impossible de tout retranscrire, le dessin permet en partie de se remémorer ces moments là. Ces prises de notes sont, la plupart du temps, photocopiées et offertes à ceux qui souhaitent repartir avec. Je garde les originaux qui sont présentés ici.

 

La méthode de l'arpentage est une lecture collective d'un ouvrage qui consiste, en une journée, à débroussailler un ouvrage complexe, en mettant en commun les interrogations, les idées et les intuitions de tous les participants. 

 

______________

 

Prises de notes réalisées lors d'Écrire la théorie, 2018.

Organisé par PAN! dans le cadre d'Horizons géographiques, rencontres autour des pratiques collectives organisées par Quartier Rouge (Felletin).

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

Prises de notes réalisées lors d'Écrire la théorie, 2018.

Organisé par PAN! dans le cadre d'Horizons géographiques, rencontres autour des pratiques collectives organisées par Quartier Rouge (Felletin).

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

Prises de notes réalisées lors d'Écrire la théorie, 2018.

Organisé par PAN! dans le cadre d'Horizons géographiques, rencontres autour des pratiques collectives organisées par Quartier Rouge (Felletin).

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

______________

Première de couverture.

Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Comment tout peut s'effondrer. Éd.Anthropocène Seuil

 

Arpentage de Comment tout peut s'effondrer, 2019

Organisé par PAN! et Pivoine à la BFM d'Aurence.
Stylo, feutres et collages

30 x 42 cm

 

Arpentage de Comment tout peut s'effondrer, 2019

Organisé par PAN! et Pivoine à la BFM d'Aurence.
Stylo, feutres et collages

30 x 42 cm

 

______________

 

Première de couverture

Roland Gori, La fabrique des imposteurs. Éd. Les liens qui libèrent

 

Arpentage de La fabrique des imposteurs, 2018

Organisé dans le cadre de Camouflages, les rencontres poétiques organisées par PAN!, Pivoine et la BFM d'Aurence (Limoges)

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

Arpentage de La fabrique des imposteurs, 2018

Organisé dans le cadre de Camouflages, les rencontres poétiques organisées par PAN!, Pivoine et la BFM d'Aurence (Limoges)

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

______________

 

Première de couverture

Nanni Balestrini et Primo Moroni, La horde d'or, la grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle. Italie 1968-1977. Éd. L'éclat 

 

Arpentage de La horde d'or, la grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle, 2018

Organisé par Pivoine à Faux-la-montagne.

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

Arpentage de La horde d'or, la grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle, 2018

Organisé par Pivoine à Faux-la-montagne.

Crayon, feutres et collages

30 x 42 cm

 

______________

  

Prise de notes d'après Les diplomates, cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant, 2018

D'après le livre de Baptiste Morizot. Éd.Wild project

Organisé par Quartier Rouge à Faux-la-montagne.

Stylo, feutres et crayons de couleur

30 x 42 cm