Sébastien Vonier par Sacha Béraud

afficher :Sacha Béraud

Sébastien Vonier vu/e par Pierre Tillet

Géographique, domestique, entropique - À propos de la sculpture de Sébastien Vonier

Parmi les œuvres de Sébastien Vonier, nombreuses sont celles qui relèvent indéniablement de la sculpture, mais qui peuvent aussi être regardées sous un angle utilitaire. Elles reposent sur la tension entre deux régimes a priori antithétiques : elles font signe vers l’art et, simultanément, recyclent une rhétorique fonctionnelle. Il en va ainsi de Sans titre (2006), cimaise construite puis laissée à l’état brut qui, avec ses marques d’enduit, fait songer à la peinture. Dans le même temps, elle est dotée d’une efficacité spatiale : elle barre le passage entre deux salles d’exposition. La composition des sculptures murales réalisées depuis 2005 a l’air à la fois abstraite et aléatoire. Pourtant, ces œuvres ont pour référents des plans de villes. Chacune d’elles renvoie à un quartier d’une ville inconnue, les îlots ayant été laissés vides, tandis que les rues apparaissent en relief. Enfin, par leur facture neutre, au moins en ce qui concerne leur fabrication et leur assemblage, elles s’apparentent à des étagères ou des bibliothèques au curieux dessin : le géographique rencontre ici le domestique. Installées dans ...

afficher :Sacha Braud