PETITE DANSE N°5                                                                                                                                                                                                

Bal Dada du Primptemps de septembre

Photographies de la performance, Primptemps de Toulouse, 2016

Crédits photographiques, Corinne Fourcade

 

 

C’est comme ça : on associe d’abord la danse, et cela semble a priori normal, aux pieds. Nus ou chaussés. Pourquoi pas, direz-vous, bien sûr, question de gravitation universelle sans doute : l’attraction vers le bas, vers le sol. Mais c’est idiot, parce que la danse, n’importe quelle danse, c’est une évidence, un lieu commun, ne se limite pas aux pieds. Nus ou chaussés. [...] Extrait du texte Sans les pieds!, Arnaud Labelle-Rojoux, PETITE DANSE N°5, 2016

 

> Consulter le texte intégral