• Serge Provost

    vu/e par

    Céline Pavageau et Sébastien Hommes

    Omet

    Comme chaque année, les villageois sont venus écouter l'auguste discours du maire. Comme chaque année, ils ont partagé le repas sous les tonnelles. Et comme chaque année, ils ont terminé la soirée avec le bal populaire. Mais cette année, la présence du George Tremblay Show nous offre des instants suspendus. Trois interventions - trois moments figés : tout un village subjugué par la beauté d’Isabelle Fourcade, l’œil joueur de Serge Provost et  la surprise des situations proposées.

     

    Aucun bruit. Tous nos regards rivés sur la lente arrivée inquiétante et triomphante du couple diapré qui s’est introduit dans notre décor de fête de village. Qui pouvait prétendre bousculer les codes d'un tel événement si ce n'était le silence d'une sirène des antipodes et de son directeur scientifique ? Dans un long soupir des réveils joyeux, un bouillonnement solennel de cet instant éternel, un bruit d'ailes spirituelles, un jeu de vent dans les vignes mystiques, des airs d'orchestres invisibles, s’élèvent à la mesure de leurs gestes mystérieux. Venu des profondeurs de l'Antichtone, apaisant déjà, The George Tremblay Show est là et en impose.

     

    A la première intervention, où l’on apprend qu’il existe un village en tous points identique au nôtre à l’opposé du globe, l’esthétique du couple et leur humour pince-sans-rire ravissent. La situation est d’autant plus drôle que nous constatons que, parmi les convives, il y a autant de personnes crédules que de personnes hilares, les uns interrogeant les autres, qui ne se privent pas d’exagérer le mensonge pour que le canular s’amplifie encore. Temo est née. De cet anagramme visuel restera à  jamais le bon mot de Serge : «  On ne fait jamais d'Omet sans tourner les E. ».

     

    La seconde intervention transforme un jeu populaire très égocentrique, au déroulement habituellement plutôt calme (le loto), en une grande liesse, avec explosions de rires et excitation exacerbée. Tout le monde est invité à Temo. Plus de doute, rien ici ne sera plus comme avant. L'espace a pris le dessus sur le temps. Temo vient de demander Omet en mariage. Soit! La ravissante dans sa robe pourpre a dit oui.

     

    Enfin, pour ouvrir le bal solaire, la magie du George Tremblay Show nous envoie dans les étoiles, et nous fait vivre une romance, tout en apesanteur.  Assistons-nous là à l’un des fondements de la relativité quantique? Avons-nous changé de dimension? Les troublants vents des nos contrées et les volutes polysémiques de nos hôtes s'intriquent puis fusionnent en un équilibre terriblement fragile, sensuel.

     

    The George Tremblay Show capture les moments-clés de la fête et les bouscule, les pétrit, les sublime, pour en faire des instants uniques, où art et culture populaire se mêlent pour offrir à chacun l’expérience d’une histoire partagée hors du temps et des limites.

     

     

    Omet, 27 août 2019