Amour Vandale, 2017

Néon, peinture chromée, impression sur revêtement mural

Maître d’ouvrage : CROUS de Limoges 
Architectes : Fabrice Lévêque et Hervé David

 

Œuvre réalisée dans le cadre du 1% artistique lors de la construction du Restaurant Universitaire Thérèse Menot du campus de Vanteaux à Limoges.

Le projet emprunte à l’esthétique des bords de routes et des ruelles ;

un vocabulaire romantique qui porte aussi bien une part de poésie que l’expression publique d’une déclaration, universelle et anonyme.
C’est un message que nous avons tous déjà vu.
Il ne s’adresse à aucun d’entre nous en particulier et tout le monde à la fois.
Peu importe notre état amoureux, ce sentiment nous concerne tous, même quand on est persuadé du contraire.
Ici, à l’Université, on étudie et on construit de la pensée... mais aussi, on vit, on s’aime et on ne s’aime plus.
Le projet déplace un code visuel pour le transposer, en miroir, dans cet espace de flux, d’échange et de pause.
Il habille le mur mais ne s’impose pas plus qu’un simple graffiti qu’on oublie à force de le côtoyer.
La nuit, le néon visible à travers la façade vitrée du restaurant universitaire, flotte dans sa lumière colorée, comme un signal.

 

 

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

Trois vues de l'œuvre. Ces images ont fait l'objet d'une édition de cartes postales.  

 

 

 


Texte écrit à partir de l'oeuvre et qui accompagne les cartes postales.

Il est mis à disposition des usagers du restaurant universitaire. 

 

 

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

 

Vincent Carlier - Amour Vandale

 

Amour Vandale

Quatre vues intérieures de l'œuvre (détail de la trame et du revêtement mural). 

 

Un dégradé coloré se développe de haut en bas des quatre murs de l'espace laverie du Restaurant Universitaire. L'espace coloré est continu entre les murs. Sur celui réservé à la dépose des plateaux, les couleurs se décomposent progressivement des côtés jusqu'au centre en une trame vectorielle diagonale.