L’extinction des pôles, 2017
Glace et acrylique sur papier
dimensions variables


Aux bouts du monde, les terres de glaces fascinantes dominent la Terre.
Ces blancheurs transcendantes se déplacent, se reforment et se perdent dans les mers polaires.
A l’ombre des continents, discrètement et dans le silence, les icebergs agonisent depuis la nuit des temps.
Ici, les glaces pleines de peinture blanche ou phosphorescente fondent au soleil, ne laissant entrevoir que les restes d’une île perdue des mers du sud