Souvenirs d’étés, 2017

1 planche à roulettes, 340 rameaux d’olivier suspendus, fils, clous, trois ampoules

36 m2 dimensions variables

 

Œuvre produite dans le cadre de Officina dell’Umbria,

Vues de l’exposition au Palazzo Lucarini contemporary, Trevi (Pg), Italie

 

Je me souviens de ces débuts d’après-midi d’été. Le Soleil sèche l’herbe encore humide de la rosée matinale. Le silence des vents calme mes envies de piscine interdite après manger et pendant la sieste. Allongé, je suis le ballet des branches dans le mistral; en ouvrant les paupières, le monde est bleu et flou.